Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 11:26
Bateaux sur l'amer.

Je l’ai aimé sur le thème de l’amer. Entre la joie et la peine, le ressac des eaux. L’amer sur le sable. Et puis le large, notre météo.
Attendre le prochain cargo, les yeux sur l’azur. La peine sombre, au fond des flots.
Passage à l’orient. Changer de lune. Une traversé. Longue. Et solitude.
Aimer toujours. Avec pour bagages, ses bateaux, anciens. Partis sur l'horizon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hiền Nhi.
commenter cet article

commentaires

apociopitika 21/11/2013 09:49

la fée a cassé sa baguette,dommage ça se répare pas...
stupéfiante-de violence, de talent, d'inavouable beauté.
dure.si dure.d'une dureté de chat fouetté.effroyable générosité, comme on se suicide par le don sans réserve,le don dans la débâcle - le don qui ne laisse derrière soi que le champ d'un carnage.
les mots comme seule nudité possible,seule nudité réelle - la peur à l'état pur,le vide hors la frénétique inertie des corps, le vide tel qu'il ressort de l'originelle béance, la faille échevelée...
quelle compassion serait à la hauteur d'une telle violence?flamboyant sacrifice, abus de langage à l'abattage des prunes, la robe toute tâchée, en madone perpétuelle...
haletante exubérance condamnée à ne trouver en contrepartie que la mutité à laquelle elle contraint.
tu m'éblouis de nuit, moi à l'autre bout de ton monde,de ton histoire,de ta mystique;moi hors-sol,hors-jeu,hors-champ de tes tirs et cris; moi à l'abri d'une bruine...
tu m'éblouis mais j'ai moi-même assez de nuit pour n'y pas succomber.
je voudrais juste t'offrir un silence,une bulle de silence,de vrai silence - d'un silence où ne résonnerait aucun écho des torches ni des échines brisées, un silence en lequel tout serait vrai,où seules fictives seraient nos vies,nos destins aux poignets entaillés...
je ne sais s'il s'agit d'une comète acharnée ou juste d'une fille paumée - je ne sais ce qu'est l'être,même humain:je crois je l'aime ainsi tout autant, de chair vive et de mots nus.
à mille lieues de toute vérité connue,d'un talent écumant crument l'âme, parlez-nous je vous prie - parlez-nous encore, afin d'apaiser nos soifs d'être...et de mort...

Profil

  • Hiền Nhi.
  • Excessive.
  • Excessive.

Recherche

Archives

Catégories